(1 avis client)

23,00

En stock (peut être commandé)

Titre également disponible en téléchargement sur les plateformes de vente en ligne :

Les masques de la haine – L’héritage du Talion tome 1

Danny Reisen

  • Suspense – Roman

Date de sortie : 30/10/2020
EAN papier : 9782378122508
EAN numérique : 9782378122492

Chicago, hiver 2018.
« 762 et 650 ». La réalité historique du nombre de décès sur les deux dernières années est dramatique. Près de deux morts par jour à « Windy City », et pas des accidents de la route, non. Des homicides, parmi les plus violents du pays. Moins de flics, plus de gangs, des armes en vente libre depuis quatre ans… C’est dans ce contexte tendu que cinq pseudo-justiciers dans la fleur de l’âge, affublés de masques d'animaux, font régner leur loi dans les rues, passant à tabac tous ceux qu’ils jugent nuisibles pour la société. Ils montent en puissance et agissent de la même manière qu’une ancienne bande, aujourd’hui disparue, qui utilisait exactement les mêmes codes quinze ans auparavant.
Les détectives Hunter et Markowitz enquêtent dans l'espoir de mettre un terme à l'escalade de violence qui menace d’embraser la ville et de faire des émules. Ils jonglent entre leurs investigations et la traque d'un meurtrier qui aime se défouler sur des victimes choisies au hasard. Pour ne rien simplifier, ce géant à la carrure disproportionnée revêt lui aussi... un masque de bête.
Coïncidence, lien évident ? Les deux détectives devront remiser au placard leurs divergences d’opinion pour espérer progresser dans une affaire aux multiples ramifications et aux tournures inattendues.
Suivez cette course contre la montre débridée où se mêlent l’horreur, l’humour... et les faux semblants !

1 avis pour Les masques de la haine – L’héritage du Talion tome 1

  1. Aurore au pays des livres

    Chicago croule sous la criminalité. Depuis deux ans, le nombre de morts par homicide explose, près de 2 morts par jour sur 2017, des chiffres mis en avant par le président des États-Unis lui-même dans une allocution à la nation.
    Pour l’épauler dans l’affaire des masques, Markowitz va avoir une nouvel adjoint, Hunter. Une affaire déjà apparue quinze ans plus tôt, une bande masquée qui fait justice elle-même très violemment.
    Pour l’ancienne affaire, Markowitz a réussi à arrêter 1 membre de la meute mais tous les autres se sont échappés et n’ont plus jamais fait parler d’eux. Quel est le lien avec la nouvelle bande masquée qui utilise les mêmes codes et méthodes ?
    Parallèlement une deuxième affaire va les occuper, celle de tête de porc. Cette fois-ci le criminel n’a rien d’un justicier mais il s’est lui aussi affublé d’un masque animal et fait preuve d’une extrême violence dans ses crimes.

    Un livre où la violence est à son apogée. Les criminels, les justiciers, tous rivalisent dans la cruauté qu’ils infligent. Et la police au milieu de tout cela est bien impuissante.
    Il faudra aux enquêteurs découvrir ceux qui tirent les ficelles ou ceux qui cachent des informations essentielles. Pourquoi le FBI cache le fait que des bandes de justiciers sévissent dans tout le pays et pas uniquement à Chicago? Qui se cache derrière la horde?

    On suit cette enquête laborieuse et hors normes avec trois personnages. Les deux inspecteurs Markowitz et Hunter, et le journaliste Caleb Moore.
    Markowitz est un flic aguerri qui manie l’humour et le second degré avec panache. On s’attache vite à ce personnage que la vie n’a pas épargné mais qui reste attaché à la notion de justice, même si parfois ses méthodes sont un peu expéditives. Ils ont beau s’en prendre aux criminels, la meute et la horde n’en restent pas moins des tueurs qu’il faut mettre hors jeu. Une enquête importante à ses yeux et personnelle car sa femme a été une victime collatérale de la bande quinze ans plus tôt.
    Hunter est plus énigmatique. Sorti de Quantico, ayant eu accès à des informations importantes du FBI, on se pose plus de questions sur ce personnage dont on a du mal à définir si il cache quelque chose derrière ce masque de tombeur premier de la classe.
    Caleb le journaliste est plus de la trempe de Markowitz. Journaliste d’investigation sérieux et engagé, prêt à tout pour chercher ses informations, même à se mettre lui-même en danger.

    J’ai été littéralement happée par cette histoire ! Tout au long de la lecture on se pose mille questions sur ces bandes de justiciers, sur leurs commanditaires, sur le bien, le mal… Il est très compliqué de se faire un avis tranché !
    Et l’auteur sait nous mener par le bout du nez jusqu’à ce final que je n’ai pas vu venir et qui m’a frustrée ! Car maintenant il va falloir attendre la suite pour en savoir plus. Une chose est sûre, dès que le tome 2 est disponible, je me jette dessus!

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Création de site internet