(2 avis client)

20,00

En stock (peut être commandé)

Titre également disponible en téléchargement sur les plateformes de vente en ligne :

Le souffle de l’Altaïca – Porteurs d’âmes tome 3

Sarah Juna

  • Imaginaire – Roman

Date de sortie : 26/03/2021 – 406 pages
EAN papier : 9782378123307
EAN numérique : 9782378123291

Ely travaille dans un institut spécialisé qui s’occupe de jeunes orphelins issus du peuple des Porteurs d’âmes. Elle doit tout à cette école particulière qui lui a offert le calme et la sécurité dont elle a besoin.
Et un jour, tout bascule. Des ennemis Huatlas les attaquent et brisent son sanctuaire. Une seule solution pour elle : s’enfuir pour survivre. Elle entraîne avec elle sa jeune protégée, Mia.
Très vite, Jason, un gardien aussi froid qu’un iceberg, les retrouve. Il s’est juré d’éradiquer le Mouvement, un groupe de rebelles et, il est prêt à tout.
Il est tout ce qu’elle déteste, elle représente tout ce qu’il hait. La confrontation entre eux est inévitable.
Entre le feu et la glace, lequel des deux triomphera ?
Mais les apparences sont souvent trompeuses, et raison et passion ne s’opposent pas toujours... Seront-ils capables d’écouter leur instinct et de remettre en question leurs convictions ?

2 avis pour Le souffle de l’Altaïca – Porteurs d’âmes tome 3

  1. alicelibrarian

    L’univers : Nous retrouvons ici les Huatlas, ce peuple proche de Mère Nature, avec leurs affinités pour les éléments. Une faction dissidente, le Mouvement, agit en sous-marin pour essayer de prendre le pouvoir, d’une manière assez violente, autant que leur opinion de l’être humain et de son impact sur la nature. Puisqu’ils ne font pas d’efforts, il leur faut mourir, et nous Huatlas réparerons et protégerons la Nature de leurs méfaits. Position donc très tranchée. Ely, que l’on découvre au début de l’histoire, vit parmi le Mouvement, sauvée par Dimitri de mauvais traitements ordonnés par Edriel, chef de groupe des Huatlas. Elle est professeur dans un institut du Mouvement, perdu dans les plaines sibériennes, caché des humains normaux et des Huatlas. Les enfants de l’institut sont tous des orphelins, mais l’un d’entre eux, Mia, a tendance à quitter le périmètre pour se retrouver seule entourée de nature. Comme Ely est la seule qui arrive à la convaincre de rentrer, elle part à sa recherche, malgré le fait que son don, qui lui permet de lire les ondes magnétiques, est le seul à pouvoir prévenir l’institut d’une attaque. Sauf que cette fois, Mia est allée vraiment loin, et à leur retour, l’institut est attaqué par les Huatlas. Commence alors la fuite, qui se termine rapidement, vu que Ely est rapidement attrapée par Jason, un des Huatlas obéissant à Edriel.

    Les personnages : Ely a beaucoup souffert avant d’être recueillie par Dimitri et le Mouvement, aussi est-elle vraiment remontée contre Edriel et le peuple Huatla qui n’aide pas assez la Nature à se protéger des humains. Néanmoins, sa position de prof à l’institut lui a apporté un certain équilibre. Elle n’arrive plus à se protéger des ondes électromagnétiques, aussi doit-elle rester le plus loin possible des objets humains communicants, comme ordinateurs, téléphone, internet, etc (ce qui est de plus en plus compliqué de nos jours, et donc son opinion des humains a peu de risques de s’améliorer).
    Un deuxième personnage principal de ce roman est Jason, Gardien Huatla, qui a participé à l’attaque contre son institut, et finalement les retrouve alors qu’Ely et Mia essayent de se cacher après les combats. Il essaye de retrouver sa petite sœur, enlevée par le Mouvement, alors qu’Ely soutient mordicus que Dimitri ne ferait jamais ça puisqu’il l’a sauvée. (Et nous, qui avons lu les deux premiers tomes, nous sachons!)

    La plume de l’auteur : Un peu de frustration à la lecture, je l’avoue, mais surtout car en temps que lecteur des deux premiers tomes de la série, nous savons QUI est le vrai méchant, et QUI manipule, mais Ely la pauvre ne peut le savoir, même si elle sait avoir été manipulée ! Toujours autant de plaisir à le lire, malgré tout, (ou peut-être à cause aussi).
    On visualise bien les tourments d’Ely en tout cas, et on espère pour la suite.

    Mon avis général : Un bon troisième tome, qui résout pas mal de choses, mais il manque encore au moins un tome pour réussir à protéger les Huatla, surtout au vu des manipulations qui s’annoncent ! J’ai bien aimé le personnage d’Ely, malgré certaines de ses idées un poil tranchées sur la confiance, et je suis bien contente de savoir ce qui arrive à Mia !

  2. Bit Lit Addict

    J’avais hâte de me plonger dans ce troisième tome après la fin du tome 2 et j’ai été emballée, j’ai dévoré ce troisième tome, le cœur au bord des lèvres.
    Ce tome commence lorsqu’on rencontre Ely, une jeune Huatla qui travaille dans un institut qui gère des orphelins Huatlas, les protège des humains et les éduque. Mais alors qu’elle était en dehors du périmètre de l’institut des ennemis attaquent. La jeune femme et la petite Mia s’enfuient, se réfugiant dans une cabane, attendant qu’on vienne les chercher. C’est dans cette cabane que les débusque Jason, Gardien entrainé et présumé ennemi. Tous deux cherchent à protéger la petite Mia. Leur rencontre va faire des étincelles, chacun cherchant à convaincre l’autre.

    Mon avis
    J’ai vraiment adoré ce troisième tome, Sarah innove et apporte du renouveau en changeant le point de vue duquel elle nous raconte l’histoire. Ely est persuadée que le Mouvement est dans son bon droit et qu’ils ne font rien de mal. Ils l’ont recueillie, sauvée de la folie alors qu’Edriel et les Huatlas l’avaient abandonnée. Elle doit tout à son mentor. J’ai trouvé vraiment ça bien qu’au début de ce tome on se place de ce côté-ci de la guerre qui gronde. On découvre une de ces écoles particulières, et l’on en apprend beaucoup sur le Mouvement. C’était vraiment bien joué et très intéressant.
    J’ai beaucoup aimé la manière dont Jason va amener Ely à se questionner, il la laisse faire son chemin, apprendre, découvrir. Jamais il ne la brusque, jamais il ne la force à voir les choses comme lui. C’est une chose que j’ai grandement appréciée.
    L’intrigue est très bien menée et tout en cohérence. Les rebondissements arrivent à point nommés, et je peux vous garantir que Sarah sait parfaitement ménager ses surprises. Elle nous lâche quelques bombes de manière tout à fait appropriée. Mon cœur n’a pas tenu le choc face à certaines d’entre elles et j’ai maudit Sarah sur quelques générations au moins 10 fois !
    Et cette fin ! Encore une fois, j’ai pesté sur l’autrice à la lecture de l’épilogue, ce qui laisse entrevoir un quatrième tome explosif. Sarah a parfaitement placé ses pions dans ces trois premiers tomes. Si elle nous donne des réponses à quelques questions restées en suspens, elle nous en pose d’autres…

    Quid des Personnages ?
    Ely.
    J’avoue que ce n’est pas mon personnage préféré. Voilà c’est dit ! J’ai eu du mal avec elle au début, car elle ne remet pas en question certains faits qui, moi, m’auraient interpellé. Mais ce n’est que moi, le personnage reste vraiment cohérent dans ses réactions et dans ses découvertes. J’ai beaucoup aimé la manière dont évolue ce personnage qui prend un très grand virage dans sa conception du monde. Ce que je reproche au personnage c’est peut-être sa ressemblance trop frappante avec les héroïnes des tomes précédents. Une femme forte, qui cache un secret, qui doit trouver la vérité, qui a peur de son pouvoir et qui va devoir l’amadouer et le comprendre pour l’utiliser et qui va se révéler être d’une force phénoménale. Ceci dit cela fonctionne très bien et comme je le disais le personnage est cohérent, cela ne m’a donc pas gêné plus que ça à la lecture.
    — Tu vois que je n’ai pas rougi, dis-je pour le taquiner, en me blottissant un peu plus contre lui.
    — Tes joues non, mais tes fesses oui, me répond-il, un sourire dans la voix.
    — Je ne savais pas que les anges étaient pervers à ce point, répliqué-je en le frappant sur le torse. Cette fois-ci, il rit plus franchement. Que c’est bon d’entendre ce son !
    — C’est à cause du démon de la tentation allongé contre moi. Il me donne des idées très mal placées. Surtout quand il n’est pas très sage.
    Jason
    Alors là grrr attention chaud chaud chaud. Jason est un personnage comme je les aime, bien qu’il ait un passé difficile, et que celui-ci l’a façonné, on ne tombe pas dans le cliché du mâle. Ses pouvoirs sont hors du commun et originaux ce que j’ai vraiment apprécié. Ceci dit, cela influe sur qui il est, sur sa personnalité. J’ai beaucoup aimé découvrir petit à petit ce personnage, son passé, ses secrets, ses pouvoirs, le voir évoluer, comprendre, apprendre. C’est un petit futé, il est rusé et j’ai adoré ça. Tout comme j’ai adoré son animal totem, Sestra une Altaïca, tout aussi rusée et futée que Jason, ils vont très bien ensemble.
    — Ely, je te présente Sestra. Mon animal totem.
    — La traîtresse donc, lui réponds-je en me focalisant de nouveau sur elle. Il s’agit bien d’une femelle d’après son prénom, qui veut dire sœur en russe. Elle a l’air d’être coriace et on ne peut plus méfiante, ses yeux ne déviant pas des miens. Même si elle est toute petite, je comprends qu’elle puisse faire son effet sur les autres. Pour ma part, je n’apprécie pas d’être toisée de la sorte. Si elle croit m’intimider, elle va vite revoir son jugement.
    — Elle pense m’effrayer en faisant ça ? demandé-je à Jason sans bouger d’un pouce.
    En Bref
    Encore un coup de cœur pour ce tome, une intrigue qui se renouvelle, un fil rouge qui évolue bien, un univers qui s’étoffe. Sarah répond à nos questions pour nous en poser d’autres. J’ai eu le cœur au bord des lèvres tout au long de ma lecture. Elle a su susciter bon nombre d’émotions différentes et me tenir en haleine jusqu’à la dernière ligne. Elle a également placé tous ses pions pour un quatrième tome qui promet d’être explosif et riche en révélations. Il me tarde de pouvoir le lire.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *