(3 avis client)

19,00

Disponible sur commande

Titre également disponible en téléchargement sur les plateformes de vente en ligne :

Le foyer de cendres – Forthill tome 1

Vanessa Altmeyer

  • Imaginaire – Roman

Date de sortie : 29/01/2021 – 360 pages
EAN papier : 9782378123024
EAN numérique : 9782378123017

Sa carrière de journaliste. Et rien que sa carrière. Voilà ce qui compte pour Lisa Kinkaid. Jusqu’au jour où elle fait un burn out et plaque tout. Elle se voit alors contrainte de retourner à Forthill, petit village des Highlands qui l’a vue grandir et qu’elle a quitté sans regret. Et pour cause : sa mère prétend être une sorcière et les gens du village se sont toujours méfiés de sa famille comme de la peste.
En plus, une famille étrangère s’est installée dans le vieux château sur la colline. Un père et ses trois fils, tous aussi singuliers que fascinants. Parmi eux, Ian. Ce mystérieux étudiant en droit semble cacher bien des secrets.
Et puis, il y a cet article dans le journal local sur la disparition de jeunes filles. Intéressant. Étrange aussi. De quoi se remettre doucement le pied à l’étrier et passer le temps.
Lisa devrait pourtant le savoir, dans les Highlands, il faut se méfier des apparences... Au risque de se brûler les ailes.
Avertissement : cette histoire parle d’une jeune femme déterminée qui va devoir remettre en cause ses certitudes, d’une famille qui dissimule de nombreux secrets, d’un homme aussi sexy que ténébreux et d’un univers magique très dangereux.

3 avis pour Le foyer de cendres – Forthill tome 1

  1. Bit Lit Addict

    On va faire connaissance avec Lisa Kincaid, jeune journaliste en plein burn-out. Sous les conseils de son psy, elle renoue avec ses racines et revient à Forthill, petite bourgade perdue des Highlands qu’elle avait pourtant fuie à la première occasion. Ayant eu une enfance assez difficile, elle a une relation assez conflictuelle avec sa mère qui se prétend Sorcière. Lisa a toujours voulu rester en dehors des « délires ésotériques » de sa mère dont les gens du village ont peur, raison de l’enfance compliquée de Lisa. Entre peur et moqueries. Lors de son retour, elle découvre dans le journal local une affaire de jeunes femmes disparues et cela titille son instinct. Alors elle se dit que pour se remettre le pied à l’étrier elle pourrait enquêter. Rien de tel qu’un mystère pour émoustiller notre jeune femme, et en parlant de mystère, qui sont les Pendrake, une famille, un père et ses trois fils qui se sont installés dans le château du coin qu’ils ont réhabilité ? Un mystère de plus. Lorsque Lisa apprend que l’un des fils est le médecin du coin, et qu’il cherche une assistante, Lisa voit là une belle opportunité. Elle va rencontrer le jeune et beau Ian, étudiant en droit qui ne va pas la laisser indifférente, mais ne va-t-elle pas se bruler les ailes ?

    Quid des Personnages ?

    Lisa est une jeune femme un peu bornée à l’esprit fermé, ce que je trouve un peu dommage au vu de son métier. Dès lors que le sujet s’approche de sa mère, elle devient intolérante et n’écoute rien, ce que je déplore. J’ai eu beaucoup de mal, non pas à la comprendre, mais à l’apprécier. Elle s’énerve souvent d’être traité comme une enfant ou comme une citadine, mais elle se comporte comme tel. Heureusement, elle évolue au cours du récit et devient plus supportable. Vous l’avez compris, je n’ai pas eu de coup de cœur pour ce personnage, j’ai beaucoup plus apprécié le personnage de Ian.

    Ian Pandrake.

    C’est le personnage que j’ai le plus apprécié. Je suis tombé sous le charme. Il est espiègle et drôle, il arrive à faire sourire Lisa, s’occupe d’elle lorsqu’elle a des crises d’angoisses. Il la protège aussi tout autant qu’il la surveille. Il est vraiment malin et ingénieux, il semble toujours avoir un coup d’avance et j’ai adoré ça. Il m’a également touché à certains moments. Il est beaucoup plus honnête et franc qu’il ne le devrait. Et sa loyauté est sans failles, hormis lorsqu’il n’a pas le choix.

    Keith

    Keith est le meilleur ami d’enfance de Lisa, il a succédé à son père au sein de la police de Forthill. Il a toujours le béguin pour Lisa et il est très protecteur, trop peut-être. À tort ou à raison il va tenter de protéger la jeune femme envers et contre tout. Seulement, il cache beaucoup de choses. J’ai aimé le personnage même s’il est rongé par la jalousie.

    Mon avis

    Globalement j’ai aimé l’histoire, je déplore juste que l’action soit si longue à démarrer. Le village entier cache des choses à Lisa, elle sait que la seule personne qui a les réponses c’est sa mère, mais elle s’entête et s’obstine à ne pas vouloir lui parler et j’avoue que c’est assez frustrant parce que l’action, les rebondissements et les révélations n’arrivent qu’au bout de 60 % du livre. Alors certes la fin est explosive et riche en actions, rebondissements, et révélations et tout s’enchaine, mais je regrette que ce soit si long pour en arriver là. L’obstination de l’héroïne entraine certaines longueurs. L’univers est vraiment intéressant et bien construit, les espèces sont de ceux que j’apprécie le plus, car on les voit peu. La plume est agréable à lire et les notes de pages sont enrichissantes. Les scènes de combats sont très bien décrites et j’avais l’impression de le vivre. J’ai beaucoup apprécié de voir comment l’auteure a réparti les différents « clans » et espèces. Ce qui est sûr c’est que ce premier tome pose les bases et que la fin vient lancer une perche pour une suite des plus intéressante.

    En Bref

    J’ai regretté que l’action soit si longue à venir en raison du caractère très (trop ?) buté de l’héroïne. Ce premier tome pose les bases d’un univers original, avec des espèces peu vues, ou revisitées d’une manière particulière qui m’a vraiment plu. La plume de l’auteure sait se faire immersive lors des scènes de combats, les descriptions sont très bien faites, tellement qu’on s’y croirait. La fin nous laisse présager un tome bien plus intéressant que j’ai hâte de pouvoir découvrir.

  2. alicelibrarian

    L’histoire : Sortie à grand peine d’un burn out à cause du stress de son emploi de journaliste, Lisa, sur les conseils de son psy, part se ressourcer auprès de sa mère, à Forthill, village perdu dans les landes écossaises. Elle était partie avec des grandes idées, et revient piteuse. Sauf que dans la landes, plusieurs jeunes filles ont disparue, et au lieu de se reposer, son premier réflexe est de se mettre à enquêter. Entre ses anciens amis qu’elle avait abandonnés, sa mère, qui fait office de guérisseuse pour le village et la famille Pemblake, qui a renové un château pour y vivre, Lisa a beaucoup à rattraper.

    Les personnages : J’ai beaucoup de mal avec le caractère de Lisa. Je peux comprendre le burn out, le besoin de ne pas rester à Forthill même si elle y revient un peu la queue entre les jambes, certes elle a du mal à le digérer, mais sa manière d’être, sa brusquerie avec les gens, sa mère, son ami d’enfance, etc. Elle a voulu partir, s’est fachée avec sa mère, ne lui a pas adressé la parole depuis des années, mais néanmoins revient comme une fleur car c’est un conseil de son psy. Ses meilleurs amis, ses amis d’enfance, Cat et Keith, elle n’en a pris aucune nouvelle, au point qu’elle ne savait même pas s’ils étaient encore à Forthill ou pas.
    Et encore une fois sa manière d’être. Elle refait des choses qui ont causé en partie son burn out, car elle se sent coupable, mais aucun soucis pour recommencer visiblement. Et s’excuser (vraiment, en le pensant hein) non. Elle est arrogante, et sincèrement je la trouve quand même un peu détestable. Elle s’améliore à peine au fil du roman.
    La mère de Lisa, Moïra, est la guérisseuse/sorcière du village, qui n’a pas de médecin (enfin un médecin nouvellement arrivé, et personne ne lui fait confiance apparemment). Herboriste, elle connaît toutes les plantes des environs et sait en faire des ‘potions’, ce que Lisa déteste. Elle ne supporte pas que sa mère joue à la ‘sorcière’, avec charmes et décoctions…
    On croise aussi rapidement Ian, étudiant qui cherche un peu de distractions pour le sortir de ses sessions de révisions, et qui réussit à se faire inviter par Lisa dans ses balades à travers la lande pour trouver des plantes.

    La plume de l’auteur : Malgré mon antipathie avec Lisa, j’ai quand même pu avancer assez vite dans l’histoire, et dans son investigation. Un peu de rapidité dans l’enquête d’ailleurs, mais cela correspond aussi au personnage.

    Mon avis général : C’est plutôt un bon roman, mais pour ma part j’ai eu de gros soucis avec le personnage principal. Néanmoins la fin augure une amélioration, donc qui sait ? J’aurais apprécié également d’approfondir un peu le folklore écossais, on croise quelques créatures rapidement, mais peut-être est-ce pour les futurs tomes. (Et cette couverture est quand même très belle!!)

  3. Misa

    L’histoire est prenante et les personnages sont travaillés. Quel bonheur de découvrir une héroïne humaine !!!

    Lisa a voulu prendre son envol dès sa majorité, elle voulait faire carrière dans le journalisme, mais elle a été ballotée dans tous les sens, piétinée, marquée au fer rouge. Cela l’a profondément traumatisé, et son état de détresse tout à fait compréhensible la suit et lui colle à la peau.

    Certes, il s’agit d’un livre d’urban fantasy, mais cela va bien au-delà. L’auteur aborde énormément de sujets, comme l’émancipation des femmes, la façon de surmonter ses traumatismes et ses doutes, l’importance de s’entourer des bonnes personnes, la tolérance, le saut dans l’inconnu…

    Ce livre pose les bases d’un univers magique qui a un grand potentiel, et je n’ai aucun doute sur le fait que l’héroïne connaîtra une évolution telle, qu’elle deviendra cette jeune femme forte et puissante que l’on aperçoit sur la couverture !

    En résumé, cette œuvre est aussi profonde que divertissante. A lire sans hésiter. Un vrai coup de cœur !

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *