(2 avis client)

20,00

Plus que 5 en stock (peut être commandé)

Titre également disponible en téléchargement sur les plateformes de vente en ligne :

La marque du puma – Porteurs d’Âmes #1

Sarah Juna

  • Imaginaire – Roman

Date de sortie : 01/06/2019 – 376 pages
EAN papier : 9782378122294
EAN numérique : 9782378122300

Lana travaille dans un refuge animalier et mène une vie des plus ordinaires jusqu’à ce que sa vie bascule : son patron tente de la kidnapper ! Heureusement, un jeune homme vient à sa rescousse, et il est... spécial. Différent. Aidan, aussi séduisant que mystérieux, semble avoir un lien particulier avec les loups. Au premier regard, Lana est fascinée par son sauveur, mais elle ne sait pas ce qui l’attend : Aidan appartient à la communauté des Porteurs d’Âmes, qui tire ses pouvoirs de la Nature et des animaux.
Mais ce n’est pas tout... Elle découvre qu’elle a un rôle essentiel à jouer parmi ces Porteurs d’Âmes, et qu’elle court de graves dangers. Et puis il y a Aidan, qui se montre très protecteur avec elle. L’attirance qu’elle ressent pour lui est irrésistible. Dangereuse.
Lana saura-t-elle faire face aux défis que lui réserve sa nouvelle vie ? Peut-elle faire confiance au séduisant Aidan ? Veut-il réellement l’aider ou juste s’assurer qu’elle restera avec eux une fois toute l’étendue de ses pouvoirs révélée ?
Plongez avec Lana dans le monde inconnu et envoûtant des Porteurs d’Âmes !

2 avis pour La marque du puma – Porteurs d’Âmes #1

  1. Bit Lit Addict

    Quel vent de fraicheur ! Ce premier tome pose les bases d’un monde absolument original, avec non pas des métamorphes, mais une nouvelle race qui partage un lien avec leur animal totem. Ils bénéficient donc de certaines aptitudes et de certains pouvoirs. Ils ont également un lien avec la terre et la nature qu’ils respectent profondément. C’est habilement développé et bien travaillé, on voit que l’auteure n’a rien laissé au hasard et a approfondi ses recherches pour construire un univers complet qu’elle maitrise de A à Z.
    L’intrigue se met en place doucement, et on découvre en même temps que Lana ce monde que nous ne connaissons pas. J’ai apprécié le fait que l’auteure donne le temps à son héroïne de se familiariser avec les gens, les pouvoirs, et dons. C’est ainsi que la romance se met elle aussi en place, tranquillement. Pourtant l’attirance entre les deux personnages est intense, et leurs échanges sont électrisants. Et puis tout s’emballe et la menace plane, elle rode, prête à s’abattre sur la communauté, mais aussi sur le monde dans sa globalité. La tension monte et les rebondissements s’enchainent jusqu’à ce que l’auteure tienne dans sa main votre petit cœur de lectrice et qu’elle joue avec.
    Quid des personnages ?
    Si le personnage de Lana peut paraitre naïf dans ses découvertes, il n’en est rien. Lana est une jeune femme qui sait ce qu’elle veut et comment l’obtenir. Elle a toujours su mener ses combats et ne supporte pas qu’on la dévalorise. Un brin solitaire, elle va s’ouvrir peu à peu aux autres et évoluer de manière formidable tout au long du récit. Elle a un humour fort et particulier ce qui donne lieu à de belles joutes verbales très amusantes qui m’ont plusieurs fois fait mourir de rire. Elle va devoir surmonter à plusieurs reprises des obstacles de taille et s’en sortira grandie. Une magnifique évolution.
    Aidan, lui c’est le gardien, sûr de lui, arrogant et sexy. Il déborde d’assurance, mais cela cache une douleur plus profonde que l’on va découvrir au fil des pages. J’ai adoré son côté protecteur, que ce soit à propos des gens, de la communauté en général ou de Lana en particulier. J’ai aimé le voir déstabilisé par la jeune femme. Lui aussi va évoluer au cours du récit, même si cela est moins flagrant que pour Lana. Le lien qu’il entretient avec Cheveyo est magnifique et l’auteure le décrit avec tellement de justesse qu’on parvient à le ressentir. D’ailleurs, le loup qui est l’autre moitié de l’âme d’Aidan est également un des personnages dont je suis tombé sous le charme. Il est espiègle, drôle taquin, mais aussi protecteur et sage.
    Une petite mention pour Edriel et Jezabel qui m’ont fait rêver. Edriel est le chef de toute la communauté des porteurs d’âmes et Jezabel est son animal totem, une harpie. Leur charisme et leur charme apportent au récit quelque chose de tranquillisant. Edriel est un de ces personnages qui nous apaise, et qui donne à l’histoire une dimension qu’elle n’aurait pas eue sans lui. Un coup de cœur pour lui.
    Vient le moment de parler de la fin… Je suis déjà tombé sur des auteures sadiques, mais je dois avouer que Sarah a décroché un oscar dans le genre… je l’ai littéralement maudite, prête à engager un prêtre vaudou au cas où. Elle a malmené mon cœur et m’a fait trembler, crier. Cet enchainement d’actions et de rebondissements ne m’a pas laissé indemne. Mon cœur battait la chamade tandis que je parcourais les derniers chapitres. À chaque fois que je me croyais sauvé, je replongeais dans l’émotion intense qu’elle a su susciter. J’ai bien cru mourir à un moment donné !
    C’est une des choses que j’ai particulièrement adoré chez Sarah, c’est sa plume si immersive. Elle arrive à vous faire sentir si proche de ses personnages que vous arrivez sans peine à vous croire sur place à vivre l’action avec eux. Elle arrive à vous faire tellement aimer ses personnages que vous pleurez lorsqu’il leur arrive quelque chose. Je lui tire mon chapeau pour ça, même si je la boude encore de m’avoir fait prendre de tels ascenseurs émotionnels.
    Et cet épilogue, mon dieu ! Il est absolument parfait pour vous mettre l’eau à la bouche concernant le second tome de la saga. Noël approche, je crois que je sais ce que je vais demander au bonhomme en rouge…
    En bref ?
    Un univers original avec une espèce totalement inédite qui vient apporter un vent de fraicheur dans le genre. L’auteure a su apporter du renouveau et a construit un monde qu’elle maitrise à la perfection. Sa plume est fluide et si immersive que vous aurez l’impression d’y être. Les personnages sont bien travaillés, leurs réactions et actions sont cohérentes. L’auteure connait son sujet et se fait une joie de vous embarquer dans sa communauté. Une tension qui monte crescendo jusqu’au point de non-retour, vous entrainant dans des montagnes russes émotionnelles. Actions, combats, rebondissements, découvertes, amour et fusion. Un savoureux cocktail qui ne vous laissera pas de glace.

  2. alicelibrarian

    L’univers : Comme le titre l’indique, nous nous trouvons ici dans un roman urban-fantasy, avec dans notre monde, la communauté des Porteurs d’âmes, les Hualtas, qui sont un peuple aussi vieux que l’humanité, mais ils sont restés en proche contact avec la nature. Certains ont un pouvoir de guérison, d’autres influent sur le mental ou les divers éléments (eau, feu, terre, …). Ils peuvent aussi se connecter avec une âme sœur animale, pour partager leurs sens, etc. Ils vivent de manière quasi utopique, soucieux de l’environnement, des uns les autres, etc. Toutefois, une frange de la population huatla s’est séparée du reste, et devient extrémiste anti-humainement parlant.

    L’histoire – On débute cette histoire avec Lana, qui nous raconte comment elle est arrivé à travailler dans un refuge animalier près du Yellowstone. Lors d’une fête, son patron prétexte une urgence pour l’emmener avec lui dans le parc, où on apprend qu’il l’a vendue à un groupe chargé de l’emporter ailleurs. Elle est sauvée par une meute de loup et Aidan, un homme qui l’attire particulièrement. C’est avec lui qu’elle apprend l’existence des porteurs d’âmes, et qu’elle en fait partie. Les liens qui soudent la communauté des huatlas sont bien retranscrits, donnant envie de faire partie de ce monde, sans parler des liens d’âme sœur ! Secrets et complots poursuivent l’histoire mais il faut bien vous laisser quelques découvertes !

    La plume de l’auteur : Sa plume est fluide, les descriptions sont précises sans pour autant nuire au récit, pas trop lourdes mais nécessaires (toujours des descriptions nécessaires pour bien planter un décor de récit!). C’est un premier tome, mais il n’y a pas cette impression d’attente absolument nécessaire pour la suite. On a ici les bases d’une bonne saga posée, avec assez d’intrigues pour lancer la suite du scénario. Je mets toutefois un bémol car j’ai capté plusieurs ficelles de l’histoire et que j’aime bien être surprise !

    Mon avis général : Ce roman a énormément de qualités, j’ai réussi à les voir, mais je ne suis tout simplement pas rentrée dedans. Au point de faire une grosse pause aux 2/3, en plein milieu de l’intrigue. Pourtant j’ai adoré les porteurs d’âmes, leur système de pensée et de vie, les liens qu’on peut nouer avec un animal précis, et l’individualité que l’auteur a donné à ces partenaires animaux. J’ajouterai que j’aime beaucoup les regards dorés de la couverture ! Peut-être que le tome II fonctionnera mieux pour moi ?

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *